Ôde à la prairie et aux changements

La prairie est plus verte ailleurs. Je le sais. J'ai déjà eu un jardin.
La prairie est plus verte ailleurs et pas uniquement parce qu'on perçoit de belles plantes (humour chlorophylle pour un éventuel lecteur botaniste).
La prairie est plus verte ailleurs est une affirmation qui mérite explications. La prairie est plus verte ailleurs oui, mais sous certaines conditions. C'est comme une offre avec (*), il faut toujours consulter les conditions générales de vente avant de se lancer dans une nouvelle situation.
 
Comme souvent dans la vie, il faut choisir, et donc discriminer selon certains critères, forcément. Inclusif, exclusif, inférieur ou supérieur mais pas égal, sinon il n'y a pas d'intérêt.Traiter l'irrationnel avec les outils antiques de l'arithmétique. Ethique pas toc. Si les grecs ont sculpté beaucoup de marbre, des représentations esthétiques et des principes, les outils de leurs théorèmes permettent à ma prairie de voir le jour. La prairie est plus verte ailleurs parce que le règne végétal n'a pas dit son dernier mot. Oui, la végétation reprend toujours ses droits sur l'ordre érigé par les hommes. Oui, selon moi, la raison est d'ordre minéral alors que les sentiments sont d'ordre végétal. Oui, les cimetières sont remplis de stèles recouvertes de lianes arborescentes, du lierre sur de la pierre. Lutte incessante entre la raison et les sentiments, entre l'inertie mortelle des principes réels (oui nous allons mourir) et la sève de la vie bien réelle elle aussi (oui la vie continuera après nous). Il faut s'y faire, l'un ne va pas sans l'autre. Ma perception de la raison est mortelle. Au sens propre, mais figurez-vous que je n'aime pas non plus avoir tort. Il faut donc discriminer et comparer des paramètres inconstants dans des contextes évolutifs. La vie en somme. 
 
Revenons-en à nos moutons dans cette prairie plus verte. Plus verte que quoi ? Plus verte que la prairie dans laquelle on se trouve. Sans petite maison, ni pionnier inadapté au mode de vie urbain.  Qu'est-ce qui me permet aujourd'hui d'annoncer haut et fort que la prairie est plus verte ailleurs ? Ce satané critère discriminant qu'est l'âge. L'âge qui offre la probabilité d'avoir vécu des expériences, sans toutefois attester qu'elles aient réellement eu lieu. " La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. " Albert Einstein. L'âge permet une meilleure perception de la qualité des pelouses, une connaissance optimale des moyens de son entretien et une parfaite maîtrise de ses outils. C'est cette connaissance de soi dans la prairie qui fait qu'on en change et qu'on est alors à même d'apprécier la verdeur d'à côté. Ce n'est même pas dit qu'on parte ou change pour du plus vert. On part ou change pour du différent, du "qui nous convient mieux" et pour lequel on se sent prêt à en découdre. La prairie est plus verte ailleurs implique un certain courage, une audace et la volonté de construire dans l'inconnu. 
 
Quand une prairie est devenue infertile et qu'on finit par l'utiliser pour ériger des chapelles aux renoncements de nos rêves, il s'agit d'envisager de changer de terrain. Ou bien de prier pour son salut proche car le carnage aura lieu, quoiqu'on fasse. Laisser la place à quelque chose ou à quelqu'un qui aura la main verte, c'est permettre des possibles, c'est le contraire de l'égoïsme. On sait tous que l'usage intensif d'engrais est mauvais pour la santé. L'engrais est une allégorie parfaite au sur-jeu du faire semblant. Cela fait plaisir sur l'instant, on a un effet immédiat, mais sur la durée, l'engrais use et brûle les forces. Il finit par gangrener et atteindre les parts qui avaient été épargnées jusque là.
La prairie est plus verte ailleurs parce qu'on choisit en conscience qu'elle le soit. Et c'est quoi la prairie ? La prairie c'est ce que tu veux. Ton travail, ton cours de gym, ton appartement, ton amoureux, ton épicier, ta coiffeuse, ton pantalon. La prairie est une image dont tu choisis toi-même le champ d'application. L'important c'est de ne jamais renier d'avoir vécu dans cette prairie. La prairie est plus verte ailleurs uniquement si on est capable d'admettre la verdeur qu'on a eu pendant un moment mais qui n'est plus. Accepter que la prairie soit plus verte ailleurs, c'est faire amende honorable et aller de l'avant.
 
Je ne suis pas certaine qu'on comprenne mes allégories, et finalement peu importe. L'important c'est aussi d'être soi pleinement et de s'exprimer librement avec les mots qui sont les siens. C'est clivant, mais c'est comme ça. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0